Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2015 1 09 /02 /février /2015 17:32

Le spécialiste de la restauration collective équipe ses cadres d’un outil de gestion des carrières et des compétences. Objectif : harmoniser les pratiques du groupe dans quatre pays.

 

 

 

 

Quatre ans après le lancement du projet, Catarina Viana-Garcia a moins de sueurs froides. D’un appétit modéré pour la technologie, la responsable des processus de développement RH du groupe Elior ne pouvait alors compter sur aucune ressource interne pour l’aider à déployer sa plate-forme de gestion des talents à l’international. Aujourd’hui, l’application en mode SaaS signée Talentsoft permet d’assurer le traitement des entretiens annuels de développement, des revues d’objectifs et des revues des talents de 3 300 cadres d’Elior. Et ce, sur les principaux terrains de jeu du groupe en Europe : France, Espagne, Italie et Angleterre.

 

Visibilité accrue

 

C’est un changement de direction générale, intervenu en 2010, qui a donné l’impulsion à ce programme d’informatisation. « L’équipe dirigeante souhaitait disposer d’une visibilité accrue sur les talents au sein des principales filiales », relate Catarina Viana-Garcia. Autre nécessité : harmoniser les pratiques RH et la politique de gestion des carrières d’entités très autonomes. « Il s’agit de parler le même langage entre nous, afin de mieux se comprendre d’un pays à l’autre, lorsqu’on évoque, par exemple, une compétence de référence ou le potentiel de développement », poursuit-elle.

 

 

Deux à trois mois par pays

 

 

Le logiciel, rebaptisé Elior Talents, a d’abord été déployé en France puis dans les trois autres filiales, suivant une cadence soutenue de deux à trois mois par pays, rendue possible grâce au mode SaaS. Au préalable, les compétences managériales clés avaient été référencées et les fonctions repères du groupe cartographiées.

À l’échelon central, un spécialiste de l’informatique RH a désormais rejoint la chef du projet, qui assure, avec l’éditeur, la maintenance et les évolutions de la solution. Au sein des directions du développement RH des filiales, des correspondants ont assuré sa mise en place. Ces utilisateurs clés sont maintenant chargés de gérer l’outil, d’ouvrir les campagnes d’entretien et d’en opérer le suivi. Afin de favoriser l’accompagnement au changement, les managers et les collaborateurs bénéficient d’ailleurs, sur l’intranet du groupe, d’un espace dédié à la gestion des talents comprenant, entre autres, un guide de l’entretien annuel et un kit de préparation à ces face-à-face.

Leur taux de réalisation ? Ils varient d’une filiale à l’autre et dépendent de « la maturité des organisations », répond la responsable. En France, trois ans après la mise en place du dispositif informatique, le nombre de rendez-vous annuels effectués dépasse 90 %. En Italie, filiale récemment équipée, il chute à 30 %. Pour améliorer ces résultats, elle privilégie la discussion et la persuasion : « Certains périmètres ont besoin d’un peu plus de temps pour adopter la solution. Vouloir l’imposer, c’est courir le risque d’aller à la casse. »

Reste aussi à élargir l’accès à la plate-forme. En effet, les deux tiers des managers du groupe, en particulier ceux en contact direct avec les clients, ne disposent pas d’un ordinateur sur leur lieu de travail. Elior réfléchit donc à la solution qui permettrait à ces collaborateurs de bénéficier du logiciel. Ce qui porterait à 10 000 le nombre d’utilisateurs.

En attendant, Catarina Viana-Garcia peut déjà se prévaloir d’un retour sur investissement : « L’application nous permet de gérer localement les carrières et les compétences de nos cadres, tout en bénéficiant d’une visibilité centrale et partagée. Dans notre groupe, très décentralisé, être alignés en termes de processus et d’outils est un énorme plus. »

 

 

 

Auteur(s) : José Garcia Lopez

Paru dans Entreprise & Carrières, N° 1227 du 10/02/2015

Rubrique : Sur le terrain

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by José Garcia Lopez
commenter cet article

commentaires

gary gary 28/06/2015 03:59

Bonsoir a tous je voulais savoir comment aller travailler. en elior en italien

Laurent 19/02/2015 00:10

C'est une bonne organisation. Cela ne doit pas être aisé pour une enseigne d'avoir des entreprises dans différents pays. Chaque lieu est culturellement unique et la société doit s'adapter. Elior a l'air de s'en sortir à merveille.