Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2015 1 02 /03 /mars /2015 09:59

 

Le distributeur de gaz naturel voit dans sa plate-forme d’échanges un facteur d’efficacité pour ses managers et un levier d’engagement pour ses collaborateurs. Reste à booster le nombre de contributeurs.

 

Éo, le nom du réseau de GrDF, claque telle une interjection, comme s’il s’agissait d’indiquer que l’heure est au changement dans la filiale de GDF-Suez. La direction des ressources humaines et de la transformation (DRHT), qui est à l’origine du projet, a lancé l’outil en 2012 sur fond de mutations économiques et techniques dans le groupe gazier. L’objectif :accompagner le projet d’entreprise centré sur l’évolution des compétences managériales. L’enjeu ? « GrDF, entreprise à l’histoire ancienne, avait besoin de se transformer et de renouveler son fonctionnement de manière à associer davantage ses collaborateurs au projet d’entreprise et à souder ses managers autour de ses valeurs », répond Pierre-François Hugon, directeur performance et transformation au sein de la DRHT.

S’il est ouvert à l’ensemble des effectifs du service commun entre ERDF et GrDF (45 000 personnes), le réseau concerne avant tout les 12 000 salariés du distributeur de gaz, disséminés sur tout le territoire. L’outil doit ainsi favoriser leurs échanges, décloisonner les organisations et améliorer la transversalité entre les différents métiers. Il s’agit également de renforcer le lien social dans l’entreprise en favorisant la collaboration et le partage de bonnes pratiques.

« Éo est l’un de nos leviers pour aider les managers, leur faciliter le travail, entre pairs ou avec leurs collaborateurs », souligne le directeur. À cette fin, les fonctionnalités de l’outil collaboratif choisi (le service cloud SharePoint de l’offre Microsoft Office 365) permettent aux contributeurs de partager et de co-construire des documents. Un fil de discussion met en relation les salariés qui peuvent s’entraider et lancer des « bouteilles à la mer » au sein de communautés.

La plate-forme compte ainsi entre 150 et 200 espaces d’échanges virtuels, privés ou en accès libre, qui rassemblent des membres autour de métiers ou de projets. Certaines communautés facilitent le travail à distance, explique Pierre-François Hugon : « Les managers qui ne sont pas à proximité de leur équipe peuvent y échanger des informations en temps réel sans avoir à envoyer d’innombrables e-mails. »

 

 5 000 UTILISATEURS

 

Afin de promouvoir le système, sa direction édite régulièrement une newsletter. Des animateurs de communauté et des managers y témoignent de la manière dont Éo simplifie leur tâche. La fréquentation de la plate-forme est-elle pour autant au rendez-vous ? « Dans un premier temps, après la mise en place de l’outil, des aléas techniques ont rendu la greffe difficile », reconnaît le patron de la transformation. Aujourd’hui, une dynamique s’est créée autour de l’application. S’il reste encore loin des estimations initiales*, le nombre d’utilisateurs actifs – 5 000 – et de communautés créées chaque mois – une quinzaine – croît régulièrement. Un palier a été franchi, estime le directeur : « Avec plus de 200 communautés actives, le réseau n’est plus réservé à des spécialistes, il est l’affaire de tous les collaborateurs qui intègrent de plus en plus l’outil dans leur manière de travailler. » Difficile, cependant, de quantifier les apports de l’application. Les bénéfices seraient surtout d’ordre qualitatif : « Les managers gagnent en efficacité, le partage d’information et la co-construction de documents sont beaucoup plus fluides ». Mieux, l’outil contribuerait aussi à doper l’adhésion au projet d’entreprise et aux valeurs de GrDF. « Depuis ces dernières années, les indicateurs de notre baromètre social progressent dans le bon sens. » Comme un écho d’Éo ?

 

* 18 000 comptes créés d’ici à la fin de 2015, selon des sources syndicales.

 

Paru dans Entreprise & Carrières, N° 1229 du 24/02/2015

Rubrique : L’enquête

Auteur(s) : JOSÉ GARCIA LOPEZ

 

 

REPÈRES

Activité

Distribution de gaz naturel.

Effectif

12 000 salariés.

Chiffre d’affaires

3,4 milliards d’euros.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by José Garcia Lopez
commenter cet article

commentaires