Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2016 3 10 /02 /février /2016 07:47

 

Trois questions à Arnaud Rayrole, directeur général du cabinet Lecko.

 

 
Selon votre dernière étude* sur les réseaux sociaux d’entreprise (RSE), leur usage continue de progresser, mais les managers restent les acteurs les plus difficiles à mobiliser autour de la mutation numérique. Pour quelle raison ?

Il faut d’abord souligner que les managers ont évolué ces dernières années. Aujourd’hui, 67 % d’entre eux ont compris l’apport des RSE pour leur entreprise. Mais il est vrai qu’ils rencontrent des difficultés de mise en pratique, puisque seuls un quart font un usage quotidien des RSE. La raison tient à ce que les codes et les modes de management qu’ils ont appris ont évolué depuis leur entrée dans le monde de l’entreprise. Il leur est difficile de changer de culture et de se remettre en question du jour au lendemain.

 

Quel rôle peut jouer le DRH pour impliquer davantage les managers ?

 

 

Le DRH doit reconnaître le droit à l’erreur et valoriser les managers qui tentent les pratiques collaboratives dans leur équipe. À travers un accompagnement de proximité, dans chaque domaine d’activité, l’employeur doit aider à faire évoluer les modes d’organisation. Il faut, par exemple, redéfinir la manière de s’informer, de coordonner les activités, de décider, ainsi que les modes de montée en compétences. Mais ce changement doit être progressif, il ne se décrète pas et ne devient effectif que si le manager est accompagné dans la durée.

 

Vous soulignez dans vos conclusions l’importance pour l’entreprise d’identifier les porteurs du changement.

 

 

Dans une entreprise “classique”, ces précurseurs sont en général assez isolés. Ils sont confrontés à une inertie dans leur entourage et risquent de se décourager rapidement s’ils ne sont pas soutenus. L’idée consiste à les identifier et à les suivre, afin qu’ils puissent mobiliser leurs collègues autour de réussites et de nouveaux usages. On constate que ces “leaders de pratiques” savent aussi créer de l’engagement autour d’eux. Les RSE sont un terrain sur lequel se révèlent les managers de demain.

 

* “État de l’art des réseaux sociaux d’entreprise”, tome 8. Cette étude comporte une enquête Lecko-OpinionWay réalisée auprès de 850 managers dans les entreprises de plus de 5 000 employés en décembre 2015.

À télécharger sur : referentiel.lecko.fr/publications/rset8

Partager cet article

Repost 0
Published by José Garcia Lopez
commenter cet article

commentaires

Laurent 15/03/2016 11:35

Les RSE sont en perpétuelle évolution, il n'est donc pas surprenant de constater que les leaders naturels dans ce domaine sont les meilleurs managers. Ils sont proactifs et s'adaptent parfaitement aux changements.