Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mai 2016 4 26 /05 /mai /2016 08:58
Digitalisation : le grand écart entre employeurs et salariés

Les plus sceptiques sur le numérique ne sont pas ceux que l’on croit. Selon la dernière enquête* menée par Ipsos pour l’Observatoire social de l’entreprise du Cesi (groupe d’enseignement supérieur et de formation professionnelle), 52 % des salariés considèrent que la mutation numérique est stratégique ou essentielle au sein de leur organisation. Seuls 30 % des chefs d’entreprise, surtout ceux de TPE et de PME, partagent cette opinion.

Plus leur taille est petite, plus les entreprises éprouvent des difficultés à cerner les bénéfices que pourraient leur apporter les outils digitaux : seuls 31 % des entrepreneurs considèrent que la transition numérique constitue une opportunité (70 % dans les entreprises de 250 salariés et plus, contre 28 % dans les organisations de 1 à 9 collaborateurs). Le taux atteint 42 % pour les salariés. Ceux-ci jugent en majorité (59 %) que la digitalisation a eu un impact positif sur leur manière de travailler. « Globalement, cette enquête confirme que les salariés sont favorables à la transition numérique », note Brice Teinturier, directeur général délégué d’Ipsos.

Effets négatifs

Néanmoins, ces derniers s’inquiètent un peu plus que les chefs d’entreprise des effets négatifs de l’automatisation sur l’emploi (23 % contre 11 %). De fait, l’immense majorité des employeurs (80 %) pensent que les effectifs vont rester stables. Philippe Lemoine, président de la Fondation Internet Nouvelle Génération, s’en étonne : « Toutes les études américaines et européennes convergent pour dire qu’un emploi sur deux va disparaître ou être profondément transformé dans les quinze ans qui viennent », nuance-t-il. Enfin, pour la moitié des dirigeants de TPE-PME, la transition numérique constitue un simple « phénomène de mode ». « En France, même les grands groupes n’ont pas encore repensé leur business model, leurs processus d’innovation ou les relations avec leurs clients à l’aune du numérique », se désole Philippe Lemoine. De quoi conforter les patrons de TPE-PME dans leur doute ?

Auteur :José Garcia Lopez

Paru dans Entreprise & Carrières: N° 1289 du 17/05/2016

* Dixième vague de l’enquête Cesi-Ipsos-Figaro menée en avril 2016 auprès de 404 chefs d’entreprise et 1 000 salariés du secteur privé (téléchargeable sur www.cesi.fr)

Partager cet article

Repost 0
Published by José Garcia Lopez
commenter cet article

commentaires