Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 septembre 2016 7 18 /09 /septembre /2016 08:29
Criteo calibre ses grilles de salaires internationales

Le spécialiste du ciblage publicitaire sur Internet fixe les salaires dans ses filiales mondiales à l’aide d’un outil comparatif en ligne, qui lui donne accès à une base de données mondiale sur les rémunérations dans les entreprises high-tech.

 

À quel salaire recruter un responsable commercial, un manager ou un technicien du Web à l’étranger ? Jean-Raphaël Demol, directeur des rémunérations et des avantages sociaux de Criteo, se pose la question à chaque fois que l’entreprise lance une nouvelle filiale internationale. Comme tout comp & ben qui se respecte, il adore les tableaux Excel. Mais plutôt que recourir au tableur pour bâtir ses politiques salariales, il utilise la solution Mercer Comptryx, qui l’a rendu “accro”.

Le motif de cet engouement ? « L’outil permet de créer des modèles de coûts partout dans le monde », avance-t-il. Il faut dire que l’ex-start-up née en 2005 crée ou acquiert des entités à tour de bras. Présente dans 16 pays, elle compte aujourd’hui 1 750 salariés.

La solution Comptryx, rachetée il y a un an par Mercer, le cabinet de conseil en RH, protection sociale et avantages sociaux, propose une enquête de rémunération globale des sociétés high-tech. Un secteur passé au crible dans plus de 100 pays. Et un avantage évident pour Jean-Raphaël Demol : « L’entreprise qui participe à l’enquête peut accéder à l’ensemble des données et non pas seulement à celles des pays pour lesquels elle a elle-même fourni des informations. »

 

Vision en entonnoir
 

L’outil en mode SaaS offre, pour chaque région couverte, une vision “en entonnoir”. Une recherche par fonction, profil type ou encore par qualification peut ainsi être affinée jusqu’au niveau d’une ville. L’application permet aussi de croiser ces informations.

« Faire une requête et télécharger une analyse ne prend que quelques minutes. Cela permet d’être très réactif », se réjouit le directeur. Par ailleurs, répondre aux enquêtes de salaire est simple : « Il suffit d’envoyer à Mercer les données brutes extraites du SIRH. » De fait, les utilisateurs du logiciel disposent de différents indicateurs RH – taux de turnover, égalité hommes-femmes, taux de performance… – propres au secteur high-tech.

Particularité du logiciel, son module “Workforce metrics” permet au comp & ben d’effectuer des simulations et de positionner son organisation par rapport aux standards du marché. « Nous disposons du ratio chiffre d’affaires par employé ou encore du rapport masse salariale-bénéfices », illustre-t-il. Le logiciel permet aussi d’évaluer la taille des effectifs dans les fonctions support par rapport à d’autres sociétés. « Il est toujours intéressant de comparer l’organisation, la structure ou la manière dont on rémunère les salariés. Plus les entreprises utilisatrices sont nombreuses à fournir des informations, plus les bases de données de l’outil sont complètes et plus on dispose d’éléments de comparaison. »

Autre module, “Labor cost modeling” permet de prévoir le coût de la masse salariale lors d’une implantation dans un pays ou dans une ville. Et de structurer les équipes en conséquence : « Le logiciel donne le coût du salarié pour l’employeur avec les charges. Il offre la possibilité de comparer des localisations », détaille Jean-Raphaël Demol. La répartition des effectifs, mondiale ou locale, s’affiche instantanément sous forme de graphique. « On parle beaucoup de big data dans les RH. Mais encore faut-il analyser les données. C’est ce que cet outil permet de faire facilement. »

De quoi répondre, donc, aux interrogations du comp & ben avant chaque ouverture de filiale. Le tout pour un abonnement annuel, lié à la taille de l’entreprise, de l’ordre de 10 000 euros pour Criteo. Un tarif qu’il juge, au regard des services fournis, « très raisonnable ».


 

Paru dans Entreprise & Carrières, N° 1302 du 13/09/2016

Rubrique : Sur le terrain

Auteur(s) : José Garcia Lopez

 

Partager cet article

Repost 0
Published by José Garcia Lopez
commenter cet article

commentaires