Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 07:24

 

Équipée d’un outil accessible aux PME, la SSII centralise et partage les informations liées aux carrières de ses salariés, tout en améliorant le suivi RH de ses filiales à l’étranger.

 

En matière d’équipement informatique RH, certaines PME jouent désormais dans la cour des grands. C’est le cas d’Aldata. Si cette SSII spécialisée dans l’édition de logiciels destinés à la grande distribution ne compte que 500 salariés, elle n’en utilise pas moins une application dédiée à la gestion des compétences et des carrières, l’apanage jusqu’alors des grosses entreprises.

Le projet a été mené au pas de charge : trois mois ont suffi pour paramétrer le logiciel WingSpan de l’éditeur SilkRoad et le lancer simultanément, en janvier 2012, dans huit des douze filiales de la société à l’étranger. Aldata, qui se développe par croissance externe, recherchait une technologie capable de répondre à une palette de tailles de sociétés – de 1 à 250 personnes –, de nationalités et d’approches RH variées en fonction de ses succursales. « Avant la mise en place de la solution, collecter et centraliser les informations RH n’entrait pas dans les habitudes de nos entités, très autonomes », atteste la DRH de l’époque, Marie-Claude Chazot*.

 

Uniformiser les processus

 

Dans ces conditions, l’enjeu consistait notamment à mettre en place une base de données multilingue et commune, afin de garantir le recueil et le partage des données liées aux entretiens annuels et aux augmentations de salaires. Grâce à l’outil, il s’agissait notamment d’uniformiser les processus afin de faciliter leur suivi et le contrôle de la masse salariale.

Avec 70 % des rendez-vous annuels d’évaluation réalisés dans les délais, la DRH s’estime satisfaite des résultats de la première campagne d’entretiens menée à l’aide du logiciel. Un retournement de situation, selon Marie-Claude Chazot : « Auparavant, les entretiens étaient effectués si les responsables en avaient le temps. »

Utiliser l’outil suppose également un important changement des pratiques managériales : « Cela oblige à un cadencement strict des étapes des entretiens annuels, prévient la responsable RH. Le logiciel envoie beaucoup d’e-mails automatiques aux managers. Cela leur rappelle constamment leur retard ! » Pas étonnant donc que certains chefs de service se soient émus du temps nécessaire pour compléter le processus. Ce bémol n’empêche d’ailleurs pas une majorité d’encadrants d’apprécier l’outil, simple à utiliser, d’après l’enquête réalisée auprès de cette population.

 

La technologie pour moins de 1 000 euros

De leur côté, les équipes RH bénéficient d’un meilleur suivi de la mise en œuvre des formations et des plans de développement professionnel du personnel, du fait de la mise en commun des informations. « Cela permet de nous assurer que des objectifs de performance personnelle ont bien été fixés à chaque salarié pour l’année en cours », souligne Marie-Claude Chazot.

Dernier avantage de cette technologie, son prix, inférieur à 1 000 euros par mois. Un tarif accessible et une alternative intéressante à de coûteux développements informatiques, atteignant souvent plusieurs dizaines de milliers d’euros, difficiles à financer par une PME.

* Marie-Claude Chazot a quitté la société depuis fin septembre 2012.

 

Auteur(s) : JOSÉ GARCIA LOPEZ
Paru dans Entreprise & Carrières, N° 1116 du 30/10/2012

Rubrique : Pratiques

 

Partager cet article

Repost 0
Published by José Garcia Lopez - dans Articles Entreprise & carrières
commenter cet article

commentaires