Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 17:38

Le groupe nordiste s’est doté de plusieurs dispositifs d’échanges collaboratifs et de partage de connaissances. Grande distribution d’informations à la clé.

 

 

Nouvelle technique de découpe en boucherie, animation commerciale originale en poissonnerie, présentation de fruits et légumes attractive… Autant de pratiques exemplaires, photographiées ou filmées, partagées sur Eurêka, le réseau collaboratif d’Auchan. Un contenu multimédia et « un accès intuitif à l’information » en sont les caractéristiques, selon Isabelle Vandecrux, directrice du programme collaboratif et des réseaux sociaux, destinés aux directeurs de magasin, chefs de rayon et employés dans les hypermarchés du groupe en France.

Depuis son lancement en juin 2011, le réseau social est déployé à la demande, filière par filière, dans les 130 grandes surfaces du groupe. Sur quelque 40 000 salariés, 13 000 sont à ce jour habilités à accéder à l’outil, dans les métiers de bouche, les rayons boissons et la librairie. « Dans la “file” poissonnerie, la première déployée, 100 % des sites ont consulté la plate-forme et 60 magasins, soit 50 % du total, ont apporté des contributions », note Isabelle Vandecrux.

 

Relations facilitées

À l’instar de What’Elles, le réseau dédié aux carrières des femmes d’Auchan (lire Entreprise & Carrières n° 1065), Eurêka ainsi que AuchanCnous, la dernière née des plates-formes, sont des projets issus du programme “Connect”. Initié par la direction générale et la DRH, ce chantier vise à mettre plus aisément en relation les collaborateurs entre eux, et faciliter l’accès à l’information, pour eux comme pour les clients.

Chaque salarié, responsable comme employé, peut, en théorie, utiliser l’outil au sein de sa communauté métier. Mais, à défaut d’ordinateurs en libre-service dans tous les hypers de l’enseigne, Eurêka s’adresse, pour l’heure, surtout à l’encadrement. Isabelle Vandecrux n’en affiche pas moins sa volonté d’ouvrir les vannes : « À travers cet outil, nous voulons professionnaliser la totalité des collaborateurs et leur faire partager les savoir-faire, bonnes pratiques et les innovations gagnantes. Nous veillons à ce que les employés aient de plus en plus facilement accès à l’outil et puissent y participer. »

La direction souhaite aussi développer les stratégies de solidarité et d’entraide entre collègues. En dépit de la compétition à laquelle peuvent se livrer entre eux les magasins du groupe pour obtenir les meilleurs résultats, Isabelle Vandecrux dresse un tableau optimiste : « La plate-forme crée une émulation et une dynamique d’innovation dans les méthodes de travail », souligne-t-elle.

L’espace de discussion AuchanCnous, né en juillet 2011, commence lui aussi à accrocher le public interne : « En moins d’un an d’existence, ce réseau suscite la curiosité et l’envie de participer à l’avenir de l’entreprise en donnant son avis et ses idées », observe la directrice. Conçu pour créer du lien mais aussi renforcer la connaissance de l’entreprise et de son environnement, cet extranet s’adresse à la totalité du personnel sur inscription individuelle volontaire. Il est organisé suivant des thématiques transversales (actualité commerciale, produits, campagnes, centres d’intérêt personnels…) autour desquelles les internautes maison peuvent converser.

 

Parvenir à créer du lien

AuchanCnous compte plus de 5 000 personnes inscrites, soit 10 % des effectifs. Un premier bilan positif pour Isabelle Vandecrux. « Mais un bon résultat quantitatif ne sera pas suffisant si nous ne parvenons pas à créer du lien et favoriser la circulation de l’information utile et pertinente », prévient-elle. Grâce à ses réseaux sociaux, le distributeur atteindra-t-il ces objectifs ? Prévu courant 2012, le prochain baromètre d’opinion interne devrait fournir des premiers éléments de réponse.

 

Auteur(s) : JOSÉ GARCIA LOPEZ
Paru dans Entreprise & Carrières, N° 1082 du 07/02/2012
Rubrique : Pratiques

 

Partager cet article

Repost 0
Published by José Garcia Lopez - dans Articles Entreprise & carrières
commenter cet article

commentaires

Bounet 08/09/2013 11:49

Bonjour,

Je m'occupe des rayons LSE (livres et supports enregistrés) / jeux vidéo dans un Auchan.
Il s'en est passé du temps depuis cet article, Eureka est tres bien implanté et il remplace pour beaucoup Planet Auchan. C'est une source d'informations importante (nouveautés, top, op...). De plus
la possibilité de faire partager ses idées (mise en avant sur certains produits en photo) est vraiment sympa, ça peut donner des idées à d'autres magasins.

Bref, c'est un outil desormais indispensable à mon avis!