Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 15:52
Le groupe bancaire achève la mise en place d’un outil qui unifie les politiques de mobilité interne et de recrutement dans toutes ses entités.

 

 

 

Pendant la crise, les recrutements se poursuivent à BPCE : le groupe, issu du rapprochement en 2009 des Banques populaires et des Caisses d’épargne, a embauché 4 000 salariés en CDI cette année. Il prévoit, pour 2013, un volume équivalent d’offres. Les départs massifs à la retraite créent, il est vrai, un puissant appel d’air dans le secteur. « La concurrence entre enseignes bancaires est forte. Cela provoque un turnover des conseillers clientèle assez important », remarque Emmanuel Janvier, responsable du système d’information développement RH de BPCE.

Dans cette configuration, le géant aux 117 000 salariés cherchait à disposer d’un outil unique de gestion des recrutements et de la mobilité. En effet, « les recruteurs et les gestionnaires de carrière sont souvent les mêmes personnes. Les deux fonctions sont de plus en plus indissociables », explique le responsable. BPCE a mis les utilisateurs au cœur du choix de l’application. Répartis par groupes représentatifs dans une quinzaine de sociétés, ceux-ci ont opté pour TalentLink de Lumesse, en juin 2011.

Ergonomie du produit

Une partie du réseau, les Caisses d’épargne, utilisait déjà ce logiciel. Mais, au-delà des fonctionnalités, sensiblement les mêmes pour toutes les offres du marché, ce sont « l’ergonomie du produit et sa simplicité d’utilisation [qui] ont surtout motivé le choix », se souvient Emmanuel Janvier. L’outil permet, par exemple, de créer des espaces de travail personnalisés par simples glisser-déposer de modules. « Il limite le nombre de clics, les processus s’enchaînent de manière fluide », commente-t-il. Mais, avant d’implémenter la nouvelle solution, le groupe a dû, pendant une dizaine de mois, mettre sur pied des processus unifiés et des référentiels communs.

En 2010, BPCE s’est ainsi doté d’une charte de la mobilité prévoyant l’accès à une bourse de l’emploi consacrée au recrutement intra et interentreprises via l’intranet. Il lui a également fallu harmoniser les pratiques de recrutement externe, en s’assurant de l’égalité de traitement des candidats, où qu’ils postulent. Une remise à plat qui constitue, selon l’orchestrateur, l’un des points forts du projet.

Plus de six mois auront ensuite été nécessaires pour installer la solution dans une soixantaine de sociétés du groupe, jusqu’en début d’année 2013. Les quelque 450 utilisateurs, qui auront reçu une courte formation d’une journée, pourront alors prendre en charge l’ensemble des étapes de recrutement sur la même application. Celle-ci va faciliter le pilotage de cette activité à l’échelon du groupe, estime Emmanuel Janvier. « Nous administrons plusieurs marques commerciales en central. Grâce à la solution, nous pouvons décliner facilement les paramétrages et appliquer les référentiels groupe communs. »

À ce stade du projet, les réglages sont affinés entité par entité, les processus de recrutement variant légèrement d’une société à l’autre. Prochaine étape: la mise en place, en 2013, des fonctionnalités de recrutement sur les réseaux sociaux. D’ici là, le responsable compte bien entrevoir les premiers retours sur investissement. TalentLink se substitue en effet à cinq autres applications. Au final, plus de 30 % d’économies sont attendues.

 

Paru dans Entreprise & Carrières, N° 1126 du 08/01/2013
Rubrique : Pratiques

Auteur(s) : José Garcia Lopez

Partager cet article

Repost 0
Published by José Garcia Lopez - dans Articles Entreprise & carrières
commenter cet article

commentaires