Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2014 1 27 /01 /janvier /2014 16:38

Le groupe informatique a mis sur pied une formation pour permettre à ses managers de relayer sa politique de rémunération. Un dispositif pédagogique et ludique fondé sur des cas pratiques.

Bull parle le langage des rémunérations à ses salariés depuis une poignée d’années. Décidé à passer à la vitesse supérieure, le spécialiste des systèmes numériques forme aujourd’hui son personnel encadrant à cette grammaire. « Il s’agit de faire comprendre à nos managers comment et pourquoi les décisions salariales sont prises, et de leur fournir des outils afin qu’ils puissent relayer les messages auprès des collaborateurs », déclare Laurianne Le Chalony, responsable comp & ben.

L’opération s’inscrit dans le sillage d’un baromètre social mené en 2011 : « Nos salariés demandaient plus de transparence autour des rémunérations. De leur côté, les cadres ont exprimé de très fortes attentes en termes de communication », poursuit-elle. La démarche répond aussi à un besoin d’harmoniser la politique et les pratiques de rémunération dans les filiales du groupe, « très autonomes », réparties dans une cinquantaine de pays.

Le premier volet du dispositif de formation a concerné l’ensemble des équipes RH, des responsables aux gestionnaires de paie en passant par les recruteurs, une centaine de personnes au total. « Afin de pouvoir adopter un discours unifié et cohérent sur la rémunération, les membres des RH doivent bien connaître les messages et les assumer », souligne la directrice. Ils ont donc suivi, en septembre, la même formation que celle dont bénéficient aujourd’hui les encadrants. D’ici à avril 2014, 600 responsables d’équipe vont être formés dans l’Hexagone. Les sites français de Bull ouvrent le bal car, avec 5 600 salariés, ils représentent plus de la moitié des effectifs du groupe.

Réunis par petites équipes sur une journée, les managers renforcent leurs connaissances sur les composantes de la rémunération globale. « On oublie souvent que des éléments comme la dotation au CE, la prévoyance ou les congés supplémentaires font partie des packages de rémunération », note Laurianne Le Chalony.

Les formations au contenu 100 % maison ont pour particularité de privilégier les cas pratiques et les jeux de rôle. L’objectif de ces mises en situation ludiques ? « Anticiper les objections ou les critiques sur certaines décisions salariales de l’entreprise, et montrer que les employés attendent surtout des réponses factuelles à leurs interrogations », affirme la directrice.

Lors de ces sessions, les responsables apprennent à chasser les idées reçues, à combattre les maladresses de communication et à traquer les arguments inappropriés, par exemple pour motiver un refus d’augmentation.

Les participants portent un regard très positif sur la journée de formation, assure Laurianne Le Chalony. Les seules demandes d’amélioration concernent l’ajout d’une nouvelle session de cas pratiques et de retours d’expérience, une fois que les enseignements auront été appliqués pendant quelques mois.

Pas de précipitation

Commencé fin 2013, le programme va s’étendre aux autres pays d’implantation du groupe au cours du premier semestre 2014. Le déploiement devrait se doubler d’une opération destinée cette fois-ci à l’ensemble des salariés. Cette année, Bull pourrait mettre en place son premier bilan social individuel (BSI). Pour lancer cet outil, la responsable des rémunérations n’a pas souhaité agir dans la précipitation : « Il fallait avant tout harmoniser notre discours, explique-t-elle. Car le BSI peut soulever de nombreuses questions auxquelles nous devons être prêts à répondre. » Également dans les cartons de la direction, de nouvelles sessions d’information devraient réunir, site par site, l’ensemble des salariés pour leur présenter à nouveau les éléments de la rémunération. Selon la responsable, de telles rencontres avaient déjà permis, il y a trois ans, de « prendre le pouls ». En somme, pour expliquer salaires, avantages et autres bonus, mieux vaut donner une prime… à l’écoute.

Encadré

BULL

• Activité : logiciels et matériel informatique.

• Effectifs : 9 300 salariés dans le monde, dont 5 600 en France.

 

• Chiffre d’affaires en 2012 : 1,28 milliard d’euros.

Partager cet article

Repost 0
Published by José Garcia Lopez - dans Articles Entreprise & carrières
commenter cet article

commentaires