Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2013 2 10 /09 /septembre /2013 10:00

Les responsables du groupe évaluent les cadres supérieurs de leur équipe et gèrent leur rémunération au moyen de nouveaux modules informatiques.

La SNCF revisite la gestion de carrières de ses cadres supérieurs. Depuis septembre 2012, des revues managériales annuelles réunissent les patrons d’entité et les chefs de service du groupe pour évaluer les cadres de haut niveau sous leur responsabilité, soit 1 800 personnes sur un effectif global de 220 000 salariés. Le tout sans se référer à la grille statutaire de l’entreprise.

Un virage pour le transporteur public : « Au cours de ces réunions collégiales, les managers prennent le temps d’échanger sur les compétences, les parcours individuels et le potentiel dans le poste tenu de chaque cadre supérieur de leur équipe », déclare Anne Gabet, chargée de la refonte du système de gestion des carrières des cadres supérieurs au département RH. Ces comités de carrière relèvent d’un program­me dont l’ambition est de renforcer le rôle et les responsabilités des managers dans l’évaluation, l’évolution et la rémunération de leurs collaborateurs.

L’enjeu ? « Être en mesure de gérer la carrière des cadres supérieurs conformément à leurs aspirations et à leurs capacités, répond la responsable. Il s’agit aussi d’élever leur performance et de garantir le développement de leurs compétences. » Dans cette optique, l’entreprise ferroviaire s’est dotée de l’outil d’évaluation People Review édité par Altays.



 

Mise en place rapide


 

Principaux critères du choix : la simplicité d’utilisation et la facilité d’accès de l’application, dont le prestataire garantissait, en outre, une mise en place rapide. De fait, la solution en mode SaaS a été lancée dans un planning serré : deux mois après l’envoi du cahier des charges à l’éditeur, la SNCF démarrait la première campagne d’évaluation menée avec l’aide du nouveau logiciel.

Avec cette application, baptisée en interne “Clic’RH RM”, les managers disposent, lors des revues managériales, de toutes les informations contenues dans les entretiens annuels. Un aperçu d’ensemble sur la population des cadres supérieurs, estime Anne Gabet : « L’outil a été conçu pour permettre aux managers de mieux comprendre la composition des équipes, par exemple la répartition ancienneté et maturité sur les postes tenus. Ils disposent d’une vision précise sur les atouts et les compétences de leurs collaborateurs en fonction des challenges à relever. »

La plate-forme s’avère également utile pour les conseillers RH, qui ont ainsi la possibilité d’affiner leur connaissance des compétences des collaborateurs et de consolider les plans d’action liés aux carrières. Au final selon Anne Gabet, la démarche et l’outil sont  « des leviers en matière de gestion prévisionnelle de l’emploi qui renforcent la proactivité en matière de mobilité ».

Sur sa lancée, et afin de boucler le cycle d’évaluation managériale, l’entreprise s’est également équipée du module de révision salariale d’Altays. Connecté avec l’application des revues managériales, il sert à déterminer les augmentations individuelles et les primes variables des cadres sup. Le programme apporte tous les éléments d’information clés sur les rémunérations : « Avec lui, les responsables peuvent plus aisément prendre des décisions salariales en toute connaissance de cause », souligne la responsable. Ces deux briques informatiques complémentaires apportent aussi une aide au pilotage : « Elles sont riches d’enseignements sur les équipes, leurs compétences et leur rémunération et renforcent notre capacité à piloter nos politiques RH », conclut-elle.

 

Auteur(s) :
José Garcia Lopez

Paru dans Entreprise & Carrières: N° 1155 du 27/08/2013
Entreprise & Carrières - 2013
Rubrique : Pratiques

Partager cet article

Repost 0
Published by José Garcia Lopez - dans Articles Entreprise & carrières
commenter cet article

commentaires