Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 décembre 2011 5 16 /12 /décembre /2011 07:03

Le constructeur naval militaire mise sur les cursus par alternance pour contourner l’écueil de la sous-qualification des salariés handicapés.

 

 

« Notre accord en faveur de l’emploi des personnes handicapées, signé par toutes nos organisations syndicales en juin 2010, nous a permis de redynamiser notre politique handicap, notamment à travers la fixation d’objectifs chiffrés », déclare Pierre-Yves Miton, responsable de la mission handicap de DCNS.

Ce groupe de 12 500 salariés s’est engagé à embaucher 120 personnes handicapées, dont la moitié en CDI, d’ici à la fin de l’accord en 2013, et d’atteindre l’obligation légale des 6 %. Aujourd’hui, le taux d’emploi des personnes handicapées chez l’industriel s’élève à 3,97 %, dont 0,38 % d’emplois indirects. « Étant donné la sous-qualification des demandeurs d’emploi handicapés, nous rencontrons les mêmes difficultés que la plupart des entreprises pour les embaucher. Précisément, nos besoins concernent majoritairement des ingénieurs et des cadres. » L’employeur a déjà recruté 46 personnes en situation de handicap, en CDI et en CDD, soit un peu plus du tiers de ses objectifs. D’ici à 2013, Pierre-Yves Miton se dit confiant en la capacité de sa société d’atteindre les 120 recrutements et de se hisser aux 6 %.

 

Vers un niveau bac + 5

 

Puisque les compétences sont rares, DCNS a décidé de les créer en s’appuyant sur des dispositifs de formation. Le volet central de l’accord prévoit la mise en place de 40 contrats en alternance (apprentissage et professionnalisation) et 80 conventions de stage : « Aujourd’hui, nous accueillons 24 personnes en alternance et 37 stagiaires. Nous sommes en avance par rapport à nos prévisions », se réjouit Pierre-Yves Miton. Il souhaite par ailleurs pérenniser son partenariat avec l’Institut informatique Sud Aveyron, centre de rééducation professionnelle (CRP) situé à Millau. L’objectif ? Pour DCNS, comme pour Thales, Capgemini et Sogeti, autres firmes partenaires de l’opération, il s’agit d’amener, via des contrats de professionnalisation, des personnes handicapées d’un niveau licence ou équivalent à un niveau bac + 5, dans les métiers de la conception et du développement informatique. Cette année, le constructeur naval accueille ainsi 2 des 7 stagiaires de la première promotion d’ingénieurs.

Le maintien dans l’emploi, autre axe important de la politique handicap de DCNS, représente 60 % du budget prévisionnel de l’accord (1,2 million d’euros pour 2010 et 2011), consacrés en grande partie à des aménagements de poste et des achats de matériel : logiciels de reconnaissance vocale, fauteuils ergonomiques, prothèses auditives, outils de vidéo-interprétariat à distance…

Depuis 2010, les salariés handicapés bénéficient d’ailleurs d’interlocuteurs dédiés : dans chacun des établissements de l’entreprise, la structure animée par Pierre-Yves Miton compte 7 correspondants, à temps plein ou partiel, chargés notamment de la gestion des carrières de ces salariés.

 

 

DCNS

• Activité : expert naval.

• Effectif en 2010 : 15 502 collaborateurs.

• Chiffre d’affaires 2010 : 5,2 milliards d’euros.

 

 

Paru dans Entreprise & Carrières, N° 1075 du 13/12/2011

Rubrique : Enquête

Auteur(s) : José Garcia Lopez

Partager cet article

Repost 0
Published by José Garcia Lopez - dans Articles Entreprise & carrières
commenter cet article

commentaires